Senegal: guide touristique à telecharger gratuitement.
Description de tous les sites touristiques du Senegal
(Tres bon guide avec photos et texte)
manuel-vente-senegal[1].pdf
Document Adobe Acrobat [7.3 MB]

Prenez quelques minutes pour lire ce texte afin mieux connaitre le Senegal.

DECOUVRIR LE SENEGAL (TOURISME)

La station de Saly-Portudal: Station balnéaire de renommée mondiale, plus grand centre touristique d’Afrique de l’Ouest, un des centres de pêche aux gros les plus actifs du littoral sénégalais, Saly Portudal abrite de nombreux hôtels donnant sur l’océan, des restaurants, des banques, un casino et un village artisanal. Haut lieu du tourisme balnéaire, la station de Saly propose une large gamme d’activités touristiques : pêche, planche à voile, ski nautique, tennis, natation, équitation, etc.

Principaux pôles d’attraction : La pratique de nombreux loisirs nautiques (voile, plongée, planche à voile, ski nautique, jet ski, …) et loisirs terrestres (ULM, golf, quad, équitation,…), la mer calme pour la

farniente, excellent pied à terre pour découvrir le Sénégal.

 

La RESERVE DE BANDIA : Réserve animalière privée, à proximité directe de Saly ( 15mn) sur  la Petite Côte, les pistes de la réserve sillonnent sur 30 Km les 600 hectares de cette forêt qui abrité une faune variée : oiseaux, singes, gazelles,rinoceros, girafes, reptiles, tortues, buffles, varans, crocodiles… La forêt dissimule également des tumulus sérères et un baobab qui abrite le tombeau d’un griot. 

 

 La ville de MBOUR : Mbour ( 3 km de Saly) est un centre de pêche artisanale important. Le retour des pirogues de pêcheurs qui partent 9 jours en mer offre un des plus extraordinaires spectacles que le Sénégal puisse offrir. Mbour est également un creuset de la civilisation et en septembre, les Socé organisent le Kankourang ou fête de la circoncision.

 

La lagune de LA SOMONE: Située (à 10 minutes de Saly) entre 2 villages de pêcheurs, la Somone est un des lieux les plus agréables de la Petite Côte  de par la clarté de l’eau et de sa superbe lagune.

Principal pôle d’attraction : Sans nul doute la découverte de la lagune où règne une atmosphère paisible pour se détendre, se ressourcer et observer les oiseaux (hérons, pélicans,flamands roses). Les pêcheurs feront également de belles prises.

 

 Le village de POPENGUINE : Popenguine ( 20mn de Saly) est un petit village en bord de mer, à 60 Km de Dakar, entre Toubab Diallaw et La Somone. Symbole du catholicisme sénégalais (grand pèlerinage annuel au moment de la Pentecôte pour prier la Vierge noire), sanctuaire écologique, haut-lieu du tourisme indépendant,

Popenguine, malgré sa taille est connue de tous les Sénégalais. C'est la combinaison de tous ces attraits qui font le succès et la renommée de ce qui reste un petit village de brousse de la Petite Côte sénégalaise.

Principal pôle d’attraction : La petite réserve naturelle nationale qui s’étend entre Popenguine et La Somone, autour du cap de Naze, site rocheux où s’épanouit le merle bleu.

 

 La POINTE SARENE et MBODIENE  (35mn de Saly): situées au bord de la lagune, ces deux charmants villages font l’objet de projets étatiques dans le cadre de développement de futures centres touristiques.

 

 Le PARC NATIONAL DU DELTA DU SINE SALOUM (1 heure de Saly)

est l’un des plus beaux sites du Sénégal: d’une superficie d’environ 180 000 hectares, c’est une zone constituée de mangroves, de lagunes, de forêts et de cordons sableux présentant l’un des écosystèmes les plus riches d’Afrique. On peut ainsi y observer des multitudes d’oiseaux en sillonnant les bolongs (bras de mer) en pirogue et notamment, à la tombée de la nuit, au niveau des reposoirs où viennent se réfugier les oiseaux pour y passer la nuit. Il est également possible de croiser dans le parc des biches,

phacochères, singes et guibs harnachés…

 

 Le charme des ILES DU SALOUM et des VILLAGES LITTORAUX ( A faire en pirogue, SUPER JOURNEE) : Les villages de pêcheurs du littoral et ceux installés le long des méandres des fleuves Sine et Saloum sont des sites touristiques appréciés. La pêche, réalisée de manière artisanale, y est abondante.

Principaux pôles d’attraction : Sur la pointe de Sangomar, presqu’île séparant l’océan Atlantique du fleuve Saloum , les villages de Palmarin et de Djiffer. En face, accessibles par pirogue, les îles de Niodior et Dionewar peuplées d’un groupe Sérère, excellents pêcheurs, les Nominkas.

Au nord du delta, la petite ville de Ndangane, sur un bras du fleuve Saloum, qui donne accès à l’île de Mar Lodj où des campements présentant une architecture de style local sont proposés aux visiteurs.A l’extrémité nord-ouest, Foundiougne est un paisible village accessible par ferry.

Plus au sud, Sokone, au bord des bolongs, et les villages de Toubacouta et de Missirah (grand village de pêcheurs), dans une zone plus forestière, au coeur du parc national du delta du Saloum.

 

JOAL (45 mn de Saly) et l’ILE DE FADIOUTH :

Joal-Fadiouth est certainement le plus joli village de la partie nord du Sénégal. Commune composée de la ville de Joal (habitée par des pêcheurs sérères et zone de pêche des plus importantes du pays) ; l’île de Fadiouth, (reliée par 2 ponts en bois à la terre ferme et entièrement bâtie sur un amas coquiller), l’île cimetière (où sont exceptionnellement enterrés ensemble chrétiens et musulmans), et l’île sacrée de Tindine (envahie par les hyènes), elle constitue un site remarquable à ne pas manquer.

Principaux pôles d’attraction: le village de Fadiouth, le cimetière, les greniers sur pilotis, le retour des pirogues de pêcheurs à Joal.

 

 

Le désert de LOMPOUL (1h 45 de Saly): Propice à la rencontre de tribus nomades, ce petit désert de couleur ocre s’étend sur une vingtaine de kilomètres jusqu’à la mer, et fascine par son paysage de dunes. Une nuit en bivouac dans ce petit désert peut constituer un moment original et inoubliable !


 

 

KAOLACK et les SITES MEGALITHIQUES: Kaolack ( 1.30 de Saly), chef lieu de la région du Saloum et capitale de l’arachide et du sel, est un carrefour regroupant toutes les populations du Sénégal : son marché est l’un des plus grands du pays. Non loin de là, il est possible de découvrir plusieurs sites mégalithiques ou « menhirs bretons », et notamment celui de Nioro du Rip, un lieu historique pour le Sénégal et le peuple Sérère grâce aux très fameux alignements de

mégalithes (monuments funéraires) qui n’ont d’égal en Afrique que ceux de la République Centrafricaine.

 

 

 

 

DAKAR, une ville cosmopolite: (80 km de Saly)

 Métropole administrative, politique, militaire, économique,sociale et culturelle, Dakar est une ville cosmopolite, africaine et européenne à la fois, de plus de 2 millions d’habitants.

Principaux pôles d’attraction : le palais présidentiel - le musée de l’IFAN (consacré aux arts et traditions de l’Afrique de l’Ouest) - les marchés de Sandaga, Tilène (le plus typique des marchés à ne pas manquer) et Kermel - la Grande mosquée - la Place de l’Indépendance et ses environs - le Parc d’Hann (petit parc forestier recensant

toutes les espaces végétales du Sénégal et parc zoologique).

A découvrir en se baladant à pied ou en flânant en taxi, sur 1 journée minimum, en arrivant ou au départ.

 

 La presqu’île du CAP VERT :

La presqu’île est délimitée par 2 caps :

la pointe des Almadies à l’ouest avec au nord les plages de N’Gor, Yoff et Cambérène, et le Cap Manuel au sud. En complément de la visite de Dakar, la presqu’île présente de nombreux intérêts.

Principaux pôles d’attraction : Les Mamelles, La Staue du renouveau de l Afrique(2 collines volcaniques dont l’une supporte le plus puissant phare d’Afrique) - la pointe des Almadies - N’Gor (l’île aux artistes), Yoff (petit port de pêche très animé) - le marché de Soumbedioune (grand village artisanal – 500 artisans) - le Parc National des Iles de la Madeleine (pour les

amateurs d’oiseaux et d’écosystème sauvegardé).

 

 L’île de GOREE : Ile enchanteresse, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, où les façades ocres rivalisent de couleur avec les bougainvillées. Gorée, d’une superficie de 28 hectares, exerce une fascination extraordinaire sur les visiteurs qui ressentent une émotion particulière en déambulant dans ses ruelles étroites et paisibles.

Histoire de Gorée : L’île a été trois siècles durant le lieu où embarquèrent de nombreux africains réduits à l’esclavage. Occupée tour à tour par les Portugais, Hollandais, Français et Anglais, elle garde les empreintes de ces occupants et est aujourd’hui considérée comme un véritable lieu de mémoire, de pèlerinage et de recueillement.Se rendre à Gorée : Par bateau, (navette régulière) au départ du port de Dakar (traversée d’un quart d’heure)Principaux pôles d’attraction : Le port, la Maison des Esclaves, le musée de la Femme, le fort d’Estrées, le musée de la Préhistoire, et tout simplement la visite de l’île, à pied, à travers ses ruelles fleuries et colorées.

A éviter: les samedis et les dimanches où l’île est trop  surfréquentée.

 

 Le LAC ROSE ou Lac Retba : Curiosité naturelle  du Sénégal, renommé de par sa teinte mais également en tant qu’ultime étape du Paris-Dakar, le Lac Rose se situe à 30 Kms de Dakar et est un des sites les plus visités de la presqu’île du Cap Vert.

Principaux pôles d’attraction : Les milliers d’oiseaux migrateurs survolant le lac

- l’intense activité, jour et nuit, d’extraction du sel

– les monastères Keur Guilaye et Keur Moussa situés à proximité.

 

 

 

Le port de pêche de KAYAR :Kayar est la référence de la

pêche artisanale au Sénégal. Des centaines de longues pirogues de

pêcheurs y déposent quotidiennement le produit de leur pêche et

offrent alors un spectacle extraordinaire.

 

 

 

 

La ville sainte de TOUBA :Ville sainte de la confrérie des Mourides et ville caduque, elle est le meilleur endroit pour comprendre l’importance de cette confrérie.

Principaux pôles d’attraction : La visite guidée de la mosquée, l’une des plus vastes d’Afrique (accueillant 10 000 personnes en même temps) – le Grand Magal, pèlerinage de 2 millions de pèlerins chaque année, plus important que celui de la Mecque aux yeux des Sénégalais mourides.

 

 

La vieille ville de SAINT LOUIS : Situé sur une île dans le delta du fleuve Sénégal, Saint Louis, ou la majestueuse « Venise africaine »,fut l’ancienne capitale continentale de l'Afrique de l'Ouest

francophone.

Principaux pôles d’attraction : La visite du centre historique de la ville, des marchés, du village de pêcheurs et ses séchoirs à poissons – le retour des pirogues de pêcheurs sur la plage - les régates en juillet et août ou après la fête de la Tabaski - le festival de jazz de Saint Louis (4 jours au printemps). 

 

Le Parc National du DJOUDJ : Situé à 70 Kms de Saint Louis, le parc du Djoudj est la troisième réserve ornithologique du monde et constitue vraiment l’attraction majeure du nord du Sénégal. Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le parc se caractérise par la diversité

des espèces qu’on y rencontre (près de 400 espèces différentes d’oiseaux, migrateurs en majorité).

Principaux pôles d’attraction : Observation des oiseaux (aigrettes, spatules, ibis, flamants roses,cormorans, sarcelles, oies, barges, etc.) à partir de miradors et de quelques mammifères (singes,

chacals, gazelles et phacochères qui y vivent chaque année).

A découvrir en voiture et en pirogue.

Meilleure période de visite: de novembre à avril, au moment de la reproduction des oiseaux.

 

Le Parc National de la LANGUE DE BARBARIE :

 Cordon sablonneux long de 20 Kms s’étirant de Saint Louis à l’embouchure du fleuve Sénégal, ce site de 2000 ha est un formidable refuge pour les oiseaux et les tortues.

Principaux pôles d’attraction : Observation de grandes variétés d’oiseaux (mouettes,pélicans, hérons, sternes, goélands, aigrettes, balbuzards, garzettes, etc.) et découverte d’une milieu naturel inédit et préservé. A découvrir en pirogue.

Meilleure période de visite : D’avril à septembre.

 

 

  

 La vallée du FLEUVE SENEGAL : Dès que l’on approche du fleuve Sénégal qui délimite les frontières nord et est, la sécheresse omniprésente dans le Nord du pays fait place à une certaine exubérance (rizières, cultures de millet, cultures de sorgho, champs de canne à sucre…). De Saint Louis à Bakel, les paysages se succèdent pour le plus grand plaisir de chacun. De nombreux efforts ont été développés dans la région pour la valorisation du

patrimoine.

Principaux pôles d’attraction : La ville de Richard-Toll (et le château du Baron Roger) - la ville de Podor

(meilleur endroit pour approcher le fleuve) et son ancien fort – la ville de Dagana (riche passé colonial avec son fort

et ses quais), la ville de Bakel (plus jolie ville du fleuve située sur un promontoire) - le lac de Guiers (en pleine zone sahélienne, le lac offre une belle promenade dans la savane, en traversant de nombreux villages de nomades et de pêcheurs).

 

A découvrir en voiture en deux jours minimum. une région de tous les contrastes où le désert est omniprésent mais où les champs de cannes à sucre prolifèrent.  

  

 Les NIAYES : Les Niayes sont une série de pressions interdunaires, véritables petites oasis qui s‘étendent du Cap Vert à l’embouchure du fleuve Sénégal, entre l’océan et le cordon de dunes littorales. Toute la région est devenue une importante zone de

productions maraîchères.

 

 La traversée du FERLO : De Saint Louis à Matam (située sur

le Fleuve Sénégal), en passant par Linguère (située au centre du pays), la traversée du Ferlo permet de découvrir la grande zone agropastorale du Ferlo. Dans cette savane arbustive où poussent plusieurs variétés d’acacias, des anacardiers,… , des pasteurs peuls transhument avec leur troupeau tandis que de rares villages de cases en chaume et terre apparaissent le long de la piste. A découvrir en voiture 4x4 (mauvais état des pistes) en 2 jours.

Le Sénégal central se caractérise par sa terre aride et pauvre mais surtout par son histoire, au coeur d’anciens royaumes), sa population, une des plus accueillantes du pays .

 

  

   

 

 Le Parc du NIOKOLO KOBA: Inscrit comme site du Patrimoine mondial et Réserve de la biosphère internationale, ultime sanctuaire de la faune sénégalaise (80 espèces de mammifères, notamment des lions, des léopards et quelques éléphants, des antilopes, des singes, des phacochères, des babouins, des buffles, ainsi que des hippopotames et crocodiles dans les cours d’eau) et couvrant une superficie de plus de 900 000 hectares, le parc du Niokolo-Koba offre un paysage riche et très varié, où se concentrent presque toutes les espèces végétales et animales des savanes de l'Ouest africain. Quelques petites collines, dont l’Assirik (311 m), surplombent les cours d’eau, la Gambie et ses deux affluents, Niokolo-Koba et Koulountou, où les animaux s’abreuvent.

La végétation est variée: savane sèche, forêt le long des cours d’eau, lacs et marécages.

Période de visite conseillée : entre mars et mai, malgré la forte chaleur, pour une meilleure observation de la faune.

 

 Les PAYS BASSARI et BEDIK : A la pointe Sud-Est du Sénégal, au pied du Fouta – Djalon guinéen, le relief devient plus accidenté, plus sauvage et le paysage est parsemé de villages parfois enclavés, situés sur des collines escarpées : il s’agit du domaine

des Bassaris et des Bediks, deux des peuples les plus farouchement attachés à leur mode de vie traditionnel de toute l’Afrique occidentale.

Principaux pôles d’attraction : La visite aux Bassaris et Bediks dans leurs villages (Etiolo,Ebarak, Koté, Mako…) et leurs fêtes d’initiation qui ponctuent les changements de classes d’âge (danses, cérémonies, luttes…) d’avril à juin – les chutes de Dindefelo, dans un paysage exceptionnel, sauvage et montagneux.

 

 SARAYA et les bords de la FALEME : L’extrême Est du Sénégal est un petit bout de Mali. Très peu visitée, cette zone est pourtant riche de ses hommes et de ses traditions. La frontière

senegalo-malienne y est matérialisée sur près de 300 Kms par la rivière Famélé, univers des orpailleurs.

Cette région est également très réputée pour ses très nombreuses zones de chasse (Goumbeyel, Goudiry, Saraya).

Véritable bout du monde, on orientale du Sénégal est certainement la plus riche en surprises et en dépaysement du pays ; les frontières du Mali LA CASAMANCE : LE « GRAND VERGER » DU SENEGAL

 

 La région de KAFOUNTINE : Dans un décor de bolongs et de lagunes, Kafountine, village de pêcheurs et Abéné forme le secteur balnéaire le moins construit du Sénégal. L’intérieur des terres et les plages sont magnifiques, la population généralement hospitalière et chaleureuse. C’est aussi le royaume des pêcheurs au surfcasting.

Principaux pôles d’attraction : Le festival de musique à Abéné fin décembre– les belles plages d’Abéné –le retour des pêcheurs sur la plage de Kafountine – la réserve ornithologique de Kassel (réserve installée dans une île de palétuviers avec visite guidée en pirogue) – la multitude de poissons (raies, courbines, capitaines, ombrines de

tailles remarquables) pour des parties de pêches inoubliables.

 

 L’ILE DE KARABANE : Anciennement capitale de la région, l’île située à l’embouchure du fleuve,

conserve les traces d’un passé de ville administrative de premier plan.

Principal pôle d’attraction : Très beau plan d’eau et des plages paradisiaques.

 

 La ville de OUSSOUYE et ses environs : Carrefour géographique de la Basse–Casamance, Oussouye

est le centre d’une région imprégnée par l’animisme et organisée en minuscules royaumes.

Principaux pôles d’attraction : Oussouye, centre de nombreuses fêtes diolas - Les cases à impluvium d’Enampore et de Séléki (cases caractéristiques de la Casamance, servant autant à récupérer l’eau de pluie qu’à faire entrer la lumière

– possibilité de passer la nuit dans certaines d’entre elles, transformées en campements)

– les combats de lutte dans toute

la région, en décembre principalement.

 

 La station du CAP SKIRRING et ses environs : Station balnéaire très prisée dotée d’un aérodrome, le Cap Skirring présentent les plus belles plages du Sénégal. De grands complexes hôteliers touristiques

sur 5 Km de plages magnifiques bordées de cocotiers.

Principaux pôles d’attraction : Plages et farniente, activités sportives et nautiques (équitation), pêche mais aussi

de belles promenades dans les plus jolis villages de la côte : Boukotte Diola, Bouyouye, Diembéring pour y découvrir la culture des diolas et les immenses fromagers vieux de plusieurs siècles.

 

 La HAUTE CASAMANCE : Cette zone moins touristique fait la transition entre la zone forestière du sud et la savane arborée du Sénégal oriental. Les paysages y sont néanmoins très beaux.

Principaux pôles d’attraction : Sédhiou au bord du fleuve Casamance, et ses environs, une région très calme, avec

une animation nocturne régulière et des paysages superbes. La pratique de la chasse avec de nombreuses zones

amodiées.